Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Journal d'une famille à moutards

Ici, il y a des anecdotes, du rire, des pleurs aussi et beaucoup de vie. Des instants volés sur du papier volant, appelés à durer.

Bienveillance bien ordonnée commence par soi-même

Moi : j’ai 3 amours, j’ai de la chance !
Lui : pourquoi 3, maman ?
Moi : bah on est combien de personnes dans notre famille ?
Lui : oui je sais, c’est pour ça que je demande pourquoi seulement 3. Et toi tu ne t’aimes pas ?

Petit moment de poésie et de pureté dont seuls les enfants sont capables ... 

On le dit, on le pense, et l’instant d’après on a oublié ! S’aimer, se pardonner : de ne pas toujours y arriver, de crier, d’être une mauvaise mère/un mauvais parent [fouettez-vous avec la mention qui vous convient !] est essentiel ... mais pourquoi est-ce parfois si difficile ?!

Les enfants s’aiment naturellement. Ce qui peut parfois passer pour du narcissisme et de l’égoïsme est avant tout une conscience aiguë de ses propres besoins, que nous adultes ne savons plus pratiquer. Alors il suffit parfois de laisser traîner une oreille et d'écouter, ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Ceci a de nombreux avantages, dont celui de s’épargner du temps et de l’argent à traîner dans les cabinets de psy [une séance avec TonMoutard au détour d’une boutade pouvant s’avérer largement plus utile !]. Comment faire après ? Eh bien il existe pléthore de techniques [que je suis loin de maîtriser], en prendre conscience est déjà un bon début !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article